RCE 37 - PÊCHUS 36

Essais : 5 

Transformations : 3

Pénalités : 2

1 – Mory 2 – Thomas 3 – Jean-Baptiste 4- Fafa 5 – Kiki 6- Rodolphe 7 – Pierre 8 – Louis 9- Vincent L. 10- Gazou 11 – Seb Single 12 – Florian 13 – Tanguy 14 – Gerland 15 – Flavien

R : Turkish, Fred L, Gros, Jérôme

Coach : Maël

Ultra : Kendji

Paparazi : Jean-Louis

 

Après une saison plus qu’honorable pour le RCE où les victoires se sont enchaînées. L’objectif des quarts de finale était validé et nous étions attendus pour jouer contre les Pêchus.

Equipe contre laquelle nous avions fait l’exploit de perdre après avoir mené 20 à 0 à la mi-temps il y a de cela fort longtemps.

Ce quart de finale fut ainsi l’occasion de se rappeler quelques règles fondamentales pour qu’un match de rugby se déroule dans de bonnes conditions.

Et autant vous prévenir, ça va spoiler et insulter sévère donc si tu as moins de 18 ans je te conseille de ne pas lire qui suit et de repartir réviser le brevet tout de suite. Si tu aimes le rugby je te conseille également de passer ton chemin et de regarder Rugbyrama au lieu de travailler. En revanche, si tu penses que Negan est traité honteusement et que tu as les larmes aux yeux chaque fois que Inspecteur Gadget déjoue les plans de Mad alors ce qui suit est fait pour toi.

Le rugby est un sport qui nécessite une mise en scène et pour le coup Maël notre coach président serait une sorte de mélange entre un journaliste de fox news pour le côté « fake news » et Lacan pour son analyse psychologique pointue des troupes Spinassiennes. En effet, son idée aussi tordue que la fin de 2001 L’Odyssée de L’Espace est la suivante (i) l’adversaire du jour ne pouvait gagner ce match car le règlement impose que pour participer aux phases finales il est nécessaire que tous les joueurs doivent jouer 3 matchs de championnats, au regard de leur effectif, il leur était impossible d’aligner au moins 15 joueurs remplissant cette condition - dura lex sed lex – match gagné d’avance mais si nous l’avions su aurions-nous venu ? Cependant, Maël réussit à les convaincre de jouer et plus pervers de nous laisser croire qu’ils tentaient de se qualifier également. (ii) Maël toujours à la pointe de la préparation psychologiques nous laissa mariner sur le parking de notre lieu de rendez-vous afin de voir au bout de combien de temps nous serions assez intelligents pour aller de nous-même au stade (qui était à Saint-Denis) à moins qu’il n’ait juste été en retard avec en plus les maillots et les ballons dans sa voiture. Faisant donc preuve d’initiative, les Spinassiens décidèrent d’aller au stade surtout pour ne plus avoir à supporter Pierre en train de chanter faux sur le parking.

Le rugby est un sport qui commence au coup de sifflet et se termine par un coup de sifflet (et éventuellement se poursuit à la buvette). Malheureusement, nous oublions cette règle et encaissons un essai aussi rapide qu’une cote de Jaures à se briser. Mais comme Flo connait cette règle, il marque peu après en passant en revue la défense tel un président lors du 14 juillet.

Le rugby est un sport où faire des fautes est permis tant que l’arbitre ne l’a pas vu. Le rédacteur de ce CR a malheureusement sauté cette partie du règlement ce qui valut un flot d’insultes de niveau 7 par notre demi de mêlée préféré dont je rappelle qu’il est un mélange entre Jeoffrey Baratheon et Ramsay Snow. En outre, les lois de la nature étant ainsi faite, chacune de nos fautes (et surtout les miennes) donnèrent lieu à un essai adverse  ce qui permit à Vincent L. (spoiler alert c’est lui le demi de mêlée et également le mec qui tua Laura Palmer, organisa les noces pourpres et qui arbitra la finale de la coupe du monde 2011) de garder suffisamment de souffles pour m’engueuler sans discontinuer.

Le rugby est un sport de contact Kiki, aimant le levé de coude plus que tout au monde pris un carton jaune en raison d’un adversaire ayant oublié de se baisser ou de s’écarter tout en prenant son air d’enfant battu pour éviter la sanction.

Le rugby est un sport différent du foot. Rodolphe en fit la démonstration en tentant un tacle glissé sur un adversaire qui jouait vite une pénalité (et que le rédacteur du CR allait se préparer à plaquer ce qui vaut un 9 sur l’échelle d’insulte de Vincent) et pris un simple carton jaune en râlant parce que je cite : « mais je n’étais pas hors-jeu » en fait si mais bon ce n’est pas grave on a gagné dans le cas contraire ça aurait été de sa faute.

Le rugby est un sport d’accrochage. Thomas le comprit en tentant de défendre l’honneur perdu (depuis longtemps) de son cousin qui venait d’énerver un adversaire, le dit adversaire se préparant à prendre une pénalité qui fut retourné pour cause de vendetta aussi raté qu’un retour de Lara Fabian sur scène.

Le rugby est un sport d’évitement. En témoigne le superbe air plaquage de Gerland sur un essai adverse. Je vous laisse le soin de continuer à l’humilier nous on fatigue.

Le rugby est un sport avec des valeurs mais avec 50 nuances de gris tout de même. Ainsi « les valeurs c’est en dehors du terrain » selon Vincent L. après que nous ayons accepté de faire rejouer un coup de pied d’engagement agrémenté d’un : « c’est pas nos potes ». Veuillez noter tout de même que même si ça avait été nos potes, la réaction aurait été la même.

Le rugby est un sport où il faut jouer avec les règles « intelligemment » (cf supra) ce que les adversaires du jour firent en ne jouant pas les rucks et nous obligeant à nous adapter en jouant dans l’axe. Tactique qui fut trouvé par Pierre et qui reçut l’acquiescement de Vincent L. qui s’insulta lui-même pour avoir été d’accord avec Pierre, engueula le rédacteur du CR par acquis de conscience et tortura deux chatons pour se calmer.

Le rugby est un sport dangereux surtout quand tu dépasses le quintal ainsi Romain dit « Turkish le bien nommé » s’effondra dans un ruck sur le genou du rédacteur du CR qui se trouva malencontreusement pris en étau entre le dos d’un adversaire et le ventre de Turkish.

Enfin, il est fondamental de savoir qu’au rugby il est nécessaire de gagner et après 80 minutes d’efforts, les Spinassiens ont tout de même gagné d’un point 37 à 36 et s’envolent pour les demies finales qui auront lieu à Epinay le 10 juin.

Talent d’or : Flo pour ses essais en solitaire

Cagette d’or : c’est avec une grande émotion que je m’accorde moi-même ce prix non pour mes fautes mais pour les réactions épidermiques que cela procura chez Vincent L. agrémenté d’un : « il a compris je crois » par Louis qui signifiait en fait : « laisse tomber, il est un peu différent en fait ».

 Album Photo

Share This